Tabac et contraception, un risque multiplié par 20

Environ 38% des femmes agées de 18 à 35 ans fument. L’association du tabacavec la pillule oetroprogestative augmente le risque d’accident cardiovasculaire (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral) par 20. 
Aujourd’hui, une grande partie des femmes de moins de 40 ans admises dans un service d’urgence pour infarctus du myocarde ou accident vasculaire cérébral associe le tabac et la pilule oestroprogestative. En revanche, aucun lien statistiquement significatif n’a pu être mis en évidence entre la contraception progestative seule et l’augmentation du risque cardio-vasculaire.
Cependant d’autres facteurs de risques augmentent considérablement le risque d’infarctus du myocarde, notamment l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie et doivent être recherchées avant toute  prescription d’un contraceptif.

Chez les femmes de plus de  35 ans et à fortiori après 40 ans on préférera une contraception par micro progestatif ou une contraception mécanique par stérilet.

Après 40 ans et en l’absence de désir de grossesse, la stérilisation tubaire par hystéroscopie (Essure®) est la méthode de choix.


Publié le 30 juin 2011 par Dr. Ludovic Friederich

Mentions légalesPlan du site • Copyright © 2015 • Gynécosphère - Centre international de gynécologie Paris, France • Tous droits réservés