Infécondité

La prise en charge de l’infécondité doit être sérieuse et pluridisciplinaire. L’un des principes raisonnable et consensuel est le suivant: les efforts médicaux et chirurgicaux doivent dans un premier temps tenter de restituer, améliorer la fécondité naturelle du couple. Ces efforts passent par des explorations complètes morphologiques, biologiques, infectieuses, hormonales, spermiologique, hystéroscopique, radiologiques. Bien entendu les explorations sont réalisées chez les deux conjoints.

Une fois les explorations réalisées, il convient alors de réfléchir à la bonne orientation de cette prise en charge spécialisée: traiter médicalement l’infécondité du couple, prévoir d’emblée des stimulations ovariennes, traiter une varicocèle chez l’homme ou alors décider d’une exploration chirurgicale en vidéo-chirurgie (cœlioscopie et hystéroscopie) si cela paraît nécessaire.

Ces interventions permettent le traitement de très nombreuses pathologies qui altèrent la fécondité:

Dans l’utérus: polype, fibrome, synéchie, endométrite, rétention, malformations… toutes ces pathologies ainsi que leurs traitements par hystéroscopie opératoire sont bien décrits sur le site suivant hysteroscopie.org.

A l’intérieur de l’abdomen: fibrome, adhérences, endométriose, trompes bouchées, malformations, kystes de l’ovaire sont traitées par la cœliochirurgie. Il est également possible de reperméabiliser les trompes après une stérilisation tubaire par des clips ou des anneaux.

L’équipe de chirurgiens gynécologique de GYNECOSPHERE maitrise l’ensemble de ces techniques opératoires.


Publié le 16 juin 2015 par Dr. Philippe Landowski

Mentions légalesPlan du site • Copyright © 2015 • Gynécosphère - Centre international de gynécologie Paris, France • Tous droits réservés