Pourquoi l'endométriose rend infertile?

30 à 40 % des femmes porteuses d'une endométriose sont impactées dans leur fécondité. L'endométriose altére le climat favorable en vue d'une bonne fécondité. L'endométriose agit sur la fécondité par plusieurs mécanismes: le stress oxydant, les adhérences, les troubles de l'implantation, les conséquences sur les spermatozoïdes...

L'endométriose entraîne dans la région pelvienne une modification des rapports anatomiques avec la présence d'adhérences. Ces adhérences entraînent un défaut de captage de l'ovocyte par le pavillon de la trompe. Si la grossesse ne vient pas spontanément, on a recours alors aux techniques d'Aide Médicale à la Procréation (AMP): Inséminations intra-utérines (IIU), Fécondation in vitro (FIV). Les décisions sont adaptées à chaque femme, à chaque couple, sont discutées avec le medécin et sont éventuellement staffées en réunions pluridisciplinaires. La grossesse obtenue ne permet pas de guérir l'endométriose; la maladie est mise au repos et n'agit pas sur le bon déroulement de la grossesse.

Par ailleurs sur le plan biologique, il existe une augmentation de la libération des cytokines inflammatoires et apparaît actuellement la notion de stress oxydatif avec la connaissance récente des reproxydants (que sont les pesticides et les xénœstrogènes) qui participent à l'altération de la fécondité; il existe également un effet antispermatozoïdes des lésions d'endométriose qui est surajouté à la dégradation de la qualité de l'ADN des spermatozoïdes en rapport avec ce stress oxydant. Or les liens entre les anti oxyants et la genèse de l'endométriose sont de plus en plus évidents ce qui augmente les conséquences sur la fécondité. On retrouve également une perturbation de l'ovulation et probablement plus une altération de la quantité ovocytaire que de la qualité ovocytaire. Enfin la nidation est également altérée; cette dernière conséquence trouve son origine probablement dans les lésions d'adénomyose qui sont parfois associées à l'endométriose.


Publié le 1 décembre 2019 par Dr. dr Philippe Landowski

Mentions légalesPlan du site • Copyright © 2015 • Gynécosphère - Centre international de gynécologie Paris, France • Tous droits réservés