Embolisation

L’embolisation des fibromes

La Clinique Internationale du Parc Monceau est dotée d’un plateau technique permettant les actes thérapeutiques de radiologie interventionnelle. La radiologie interventionnelle a une place de choix dans le traitement des fibromes utérins et a comme objectif de diminuer les saignements opératoires et de faciliter le geste chirurgical ou de traiter d’emblée un fibrome.

Le fibrome utérin est une tumeur bénigne très fréquente, non cancéreuse, qui peut se développer dans toutes les couches tissulaires de l’utérus.

Le risque hémorragique et la difficulté technique de la chirurgie du fibrome font parfois appel à l’embolisation. L’embolisation est un acte de radiologie interventionnelle qui consiste à interrompre le flux sanguin qui vascularise le fibrome.

Il existe au sein de la clinique Internationale du Parc Monceau une consultation de radiologie interventionnelle. Lors de cette consultation est expliquée clairement l’embolisation aux patientes ce qui permet de diminuer l’appréhension naturelle liée a l’ignorance de la méthode. Cette consultation préopératoire et cet acte technique diagnostique et opératoire est assurée par le Dr Césare TOUEG qui réalise ses consultations au sein de l’équipe pluridisciplinaire GYNECOSPHERE.

Les Rendez vous peuvent être pris au: 01 48 88 26 10

Technique de l’embolisation des fibromes avant la chirurgie

C’est l’obturation transitoire des artères nourricières des fibromes par libération de gélatine résorbable larguée par un petit tuyau de l’ordre de 1,2 mm de diamètre appelé cathéter avancé de façon contrôlée (sous scopie télévisée par RayonsX) dans les artères utérines. L’examen est indolore car réalisé sous anesthésie. Le cathéter est introduit par ponction d’une artère fémorale située au niveau de l’aine sans la moindre ouverture chirurgicale. Cet acte, pratiqué par un radiologiste interventionnel, est le résultat d’une décision collégiale prise par le chirurgien gynécologue, le radiologue et l’anesthésiste. Cette procédure est réalisée 24h à 48h avant l’intervention chirurgicale.

La procédure dure 30 à 40 minutes et lorsque le contrôle radiologique est satisfaisant, le cathéter est retiré.

La patiente retrouvera rapidement sa chambre et attendra (24 à 48h) l’heure du temps chirurgical en bénéficiant ainsi d’un risque opératoire hémorragique devenu très faible.

Technique de l’embolisation des fibromes sans chirurgie

L’embolisation des fibromes utérins est une nouvelle approche thérapeutique.

On pourra envisager une embolisation d’autant plus que le traitement médical aura été un échec ou que la chirurgie est contre indiquée ou refusée. Il peut aussi s’agir dans certains cas d’une alternative a une chirurgie pour myomes multiples. La meilleure indication est le fibrome interstitiel ou sous muqueux à large implantation interstitielle. Le myome unique chez la jeune femme désireuse de grossesse quand elle est la seule alternative a de nouvelles myomectomies multiples qui ne feront qu’augmenter la probabilité d’infécondité.

 

L’infertilité n’est une indication à l’embolisation qu’après s’être assuré de l’état des trompes des ovaires de l’absence d ‘anomalies chez le partenaire et après avoir évalué l’impact de l’embolisation des fibromes utérins sur la fonction reproductive chez les femmes jeunes.

L’embolisation des fibromes utérins est une technique peu invasive, efficace dans 90% des cas lorsque l’indication est bien posée par une équipe pluridisciplinaire : médecin généraliste, gynécologue, radiologue interventionnel et anesthésiste.

C’est un traitement réalisé par des radiologues spécialisés « radiologues interventionnels ». Le radiologue interventionnel est un spécialiste entrainé à la navigation dans les vaisseaux. L’embolisation consiste à obturer les artères qui nourrissent les fibromes, l’ischémie qu’elle induit entraîne la nécrose sélective des myomes, leur réduction de volume et la disparition des symptômes.

Le radiologue introduit un petit tube de deux millimètres de diamètre à travers l’artère fémorale au pli de l’aine. Sous contrôle télévisé le petit tube appelé cathéter va être guidé jusqu’aux artères qui nourrissent les fibromes pour délivrer des petites sphères composées d’un matériel parfaitement toléré par l ‘organisme. Ces particules vont boucher les artères des fibromes et entrainer leur réduction. L’embolisation est réalisée après une péridurale ou par anesthésie locale chez une patiente sédatée.

L’embolisation nécessite deux nuits à la clinique pour mettre en route un traitement contre la douleur qui sera poursuivi a domicile pour une convalescence qui nécessite une à deux semaines. L’ embolisation est considérée comme une technique très sûre elle comporte cependant quelques risques comme tout acte chirurgical, moins de 3% des femmes présentent un arrêt des règles cette complication reste plus fréquente chez les femmes après 45 ans.

 


Publié le 16 juin 2015 par Dr. dr Césare Toueg

Mentions légalesPlan du site • Copyright © 2015 • Gynécosphère - Centre international de gynécologie Paris, France • Tous droits réservés