Adénomyose

L'adénomyose est une maladie de l'utérus qui touche entre 10 et 70% des femmes.

Cette maladie provoque des douleurs, des saignements et une infertilité. Les douleurs pendant les règles ou dysménorrhée, la douleur pendant les rapports sexuels ou dyspareunie, les douleurs pelviennes chroniques, les métrorragies ou saignements en dehors des règles, les ménorragies ou règles abondantes, l'infertilité, un taux plus élevé de fausses couches. Il existe de nombreux traitements de l'adénomyose.

Il y a trois types d'adénomyose:

l'adénomyose diffuse: le tissu endoémtrial est entremélé avec les fibres musculaires de l'utérus. elle est superficille ou profonde.

l'adénomyose focale ou adénomyome, plus souvent postérieure au sein de l'utérus

l'adénomyose kystique, communicante ou non avec la cavité utérine

 

L'échographie pelvienne

L'échographie dynamique, en haute fréquence avec numérisation en 3D est en 2018 aussi performante que l'IRM. Une des problématiques en 2018 est la modification de la morphologie de l'utérus provoquée par l'adénomyose et le rôle de cette pathologie dans l'infécondité.

L'échographie pelvienne retrouve les signes suivants:

utérus asymétrique

anomalie de la zone jonctionnelle qui est épaissie et irrégulière

myomètre hétérogène 

kystes endométriaux intra myométriaux

nodules hyperéchogènes intra myomètriaux

L'IRM

l'IRM retrouve des lésions d'adénomyose lorsque les signes suivants sont retrouvés: zone jonctionenlle épaissie, lésion kystique complexe avce des kystes à parois fines et des nodules à amrges floues

L'hystéroscopie diagnostique

Cet examen doit être réalisé par un spécialiste référent car les signes sont difficiles à observer.

L'endomètre est irrégulier avec des micro-pertuis, endomètre hypervascularisé, endomètre de couleur fraise, kystes bleutés sous endométriaux

 

Adénomyose et infertilité

L'adénomyose entraîne une hypofécondité et est souvent associée à une endométriose pelvienne. L'adénomyose provoque une menstruation rétrograde, une altération de la migration des spermatozoïdes.

L'épaississement de la zone jonctionnelle est corrélée à un augmlentation de la prématurité et de la rupture prématurée des membranes.


Publié le 13 juin 2018 par Dr. Philippe Landowski

Mentions légalesPlan du site • Copyright © 2015 • Gynécosphère - Centre international de gynécologie Paris, France • Tous droits réservés